Le meilleur du pire

Publié le par krissolo

Faits divers et divers faits, petite revue totalement subjective de quelques évènements plus ou moins signifiants s'étant déroulés cette semaine :

La scène se passe lundi matin dans un collège du Nord. Un prof de technologie demande à un élève de lui céder sa table, dont il a besoin. L’élève refuse. Le prof balance les affaires de l'élève par terre. Ce dernier s'énerve et le ton monte. L’enseignant pousse l’élève contre le mur, qui le traite alors de «connard». Le professeur le gifle et lui demande de s’excuser. Ce que l’élève fait. Fin de l’histoire ? Que nenni. Apprenant cela, le père de l’élève, gendarme en exercice de son état, porte plainte. Le professeur est mis en garde à vue, l’élève est exclu trois jours. Tous devraient se retrouver devant le tribunal le 27 mars prochain où l’enseignant devrait être jugé «pour violence aggravée sur mineur», rien que ça ! Sans donner raison ou tort à l’un ou à l’autre, rappelons juste ici que pour l’année scolaire 2006-2007 la Fédération des autonomes de solidarité, qui assure les personnels de l’Education Nationale, a recensé 1 760 dossiers d’agressions, insultes, menaces de profs, de chefs d’établissement et d’élèves pour « seulement » 57 dossiers de profs accusés d’avoir frappé des élèves.


 
20070919.FIG000000031_18922_1.jpg

Source Photo : http://vudebelgique.blog.lemonde.fr

 

Mardi matin, aux alentours de 03 heures, des policiers interviennent à Paris pour arrêter une personne surprise, accompagnée d’un ami, en train de « sniffer » de la cocaïne sur le capot d'une voiture. A la vue des policiers, les « contrevenants » vont d’abord essayer de fuir. Mais ils sont interpellés peu après, puis placés tous deux en garde à vue dans les locaux du Sarij (service d'investigation de la police urbaine de proximité) du VIIIe arrondissement. Jusque là, rien que de très banal, même si le VIIIe est loin d’être l’arrondissement le plus mal famé de la capitale. Là où la chose est intéressante c’est que la personne qui se faisait tranquillement un petit rail de coke en pleine rue n’est autre que Frédéric Beigbeder, ex publicitaire, actuellement journaliste et auteur d'un dernier roman au titre qui parait en l'espèce prémonitoire : au secours, pardon. Une fois la garde à vue achevée, au cours de laquelle deux sachets de cocaïne auraient été retrouvés dans les affaires de l'auteur, lui et son ami ont finalement été remis en liberté. Mais une procédure pénale devrait suivre.

 
ausecours.jpg

Source photo : http://www.beigbeder.net/
 

Vendredi après midi, audience au palais de justice de Lille. Il s’agit de juger non pas un enseignant ayant la main trop lourde ou un « people » ayant le nez trop poudré mais un couple qui a eu le tord, selon un couple de voisins procéduriers, d’aménager l’intérieur de leur maison afin que leur fille handicapée puisse y vivre au mieux. La petite Diane, 9 ans, est en fauteuil et la nécessité de procéder à des aménagements intérieurs s’est très vite faite jour. Ceux-ci ont été réalisés il y a plus de 6 ans maintenant. 6 ans qu’il aura fallu pour aller au bout d’un périple judiciaire où la famille a cru plusieurs fois devoir démolir la chambre de Diane. 6 ans au bout desquels les plaignants, qui bien que certains de leur bon droit refusent tout contact avec la presse, ont été finalement déboutés. Sans juger du bien fondé légal de la plainte, je rappellerais ici que les aménagements surnuméraires incriminés n’ont jamais excédé la surface au sol de la maison et qu’ils sont exclusivement intérieurs. Et qu’ils ne sauraient donc constituer une quelconque gène pour le couple de retraités ayant porté plainte.

 
bobillier-copie-2.jpg

Source photo : http://www.nordeclair.fr


Ces trois petites histoires n’ont a priori rien de commun entre elles, si ce n’est un certain rapport avec la justice. Si ce n’est aussi, et surtout, un rapport certain avec la décence et, pour tout dire, avec la morale. Celle ci, n’en déplaise à Notre Bon Président toujours prompt à rappeler les racines religieuses de la France, n’est pas forcément chrétienne. Elle peut très bien être laïque, civique, musulmane, ... Mais quelle qu’elle soit, elle doit être. Afin d’aider, a minima, à préserver un semblant de cohésion dans ce pays. Du moins, me semble-t-il …



(PS qui n'a rien à voir 1 : Le fait que Mlle Bruni s'appelle depuis samedi Mme Sarkozy n'a pour moi, vous l'aurez compris, rien d'un évènement signifiant).
(PS qui n'a rien à voir 2 : Un jour, promis, viendra la lettre D, comprenne qui pourra ...)


Commenter cet article

croc 12/02/2008 20:04

ce qui ne fait que me confirmer dans ce que je pensais déjà : le monde est fou!! et que je sis contente d'avoir quitté cette soi-disant civilisation.!!! ici, à la ne des jurnaux : la peste fait 3 morts, l'élecricité arrive dans tel village, on a volé une urne lors des municipales!!! rien que de très normal. bises

Drin'O 10/02/2008 12:26

Ah les vieux cons ! empêcher d'ammenager une chambre pour une enfant en difficulté... Ce sont les Ténardier ou quoi ? Mais ou va la France ! Ah oui en vacances en Egypte avec les Sarkozy ...

gilbert 09/02/2008 20:20

Passionné par ton article, je navait pas eu la curiosité de voir le commentaire de POP. Si elle écrit dans un Français si parfait c'est que certains "profs" l'y ont aidé. A moins que ses parents aient pratiqué l'enseignement libre à domicile. C'est rop facile de critiquer les profs, et surtout aujourd'hui où les parents ont délibérément sapé leur autorité. Mais que ferez vous mamans protectrices à outrance le jour où vos propres enfants se retourneront contre vous, verbalement ou physiquement ? Si aucune autorité ne bride à un moment donné les aspirations de chacun d'entre nous, c'est vrai, c'est l'anarchie que semble prôner POP. L'anarchie c'est un boomerang rempli d'idées utopiques et lénifiantes qui vous explose à la gueule quand il atteint son but.Tu transmettras je n'ai pas l'adresse de POPAmitiés

krissolo 06/02/2008 18:28

Hello à tous,@ Pop, comme tu as pu le lire, je suis plutôt partagé sur cette histoire. Difficile de dire qui a le plus tort entre le prof et l'élève ... Ce qui est certain c'est qu'aucun des deux n'a raison et que, me semble t'il, le plus fautif est en fait à chercher chez le 3ème protagoniste de cette affaire, à savoir le père gendarme. @ Gilbert, manque de civisme, hausse de l'individualisme ... que dire de plus en effet?@ Varan, merci de ton passage et bonne semaine à toi itou, vache à plumes!@ Farrah, On se croirait aux US dis tu, certe, mais alors du mauvais coté des US!@ Laure, merci de ton passage et de ton commentaire (certainement trop élogieux mais cela fait bien plaisir tout de même). Comme tous, tu es la bienvenue ici, tu repasses quand tu veux.@ + tous ...

Laure 06/02/2008 06:51

ce sont de petites histoires intéressantes, et tu as bien raison de considérer ce mariage comme insignifiant, il y a tant d'évènnements importants, bons ou mauvais, ne serait-ce qu'à travers notre hexagone.j'aime beaucoup ton blog Krissolo, je savais que tu étais une star de la blogosphère, mais au fil des articles je comprend que ce titre n'est pas usurpé! davichou m'a dit que tu savais faire sourire et réfléchir (la lumière?), ce n'est pas faux!trés bonne journée à toi!